Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 08:23

Coût du travail en agriculture

L’agriculture est au centre de nos préoccupations. Les députés Nouveau Centre ont agi en faveur de l’instauration d’un environnement permettant aux exploitations agricoles d’être compétitives. L’objectif fondamental est de permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur métier.

Constatant une grande disparité du coût du travail agricole dans les différents États producteurs de l’Union européenne jouant au détriment des agriculteurs français, le Nouveau Centre a proposé d’étendre aux salariés permanents de la production agricole le dispositif d’exonération de cotisations sociales patronales mis en place pour les travailleurs occasionnels, afin de diminuer le coût du travail agricole et de renforcer la compétitivité de l'agriculture. Cette réduction représente 1euro par heure travaillée pour chacun des salariés du secteur agricole.

 

Crise agricole

Face à une crise d'une durée sans précédent qui a touché toutes les productions agricoles, le Nouveau Centre a souhaité reposer les termes du débat : les agriculteurs ne sont pas de simples jardiniers aménageant le territoire. L’agriculture française est une source de développement économique, créatrice d’emplois et de richesse pour notre pays.

Lors de la crise des productions laitières en 2009, pendant plus de six mois, les députés Nouveau Centre ont alerté à de très nombreuses reprises le ministre de l’Agriculture et le Premier ministre. Ils leur ont demandé de répondre au défaut de régulation à l’échelle nationale et européenne révélé par la crise et à prendre de nouveaux dispositifs, plus efficaces, afin de garantir les agriculteurs contre les aléas économiques.

 

Observatoire des prix et des marges agricoles

La crise du secteur agricole l’a montré, les agriculteurs ne doivent plus être considérés comme une variable d’ajustement par les intermédiaires qui fixent le prix du lait de manière unilatérale.

 Le producteur doit retrouver toute sa place dans le processus de fixation du prix. Les agriculteurs doivent vivre dignement de leur métier.

Les députés Nouveau Centre ont ainsi contribué à la mise en place d’un Observatoire des prix et des marges afin que soient identifiées les marges pratiquées à chaque échelon des filières, du producteur au consommateur.

 

PAC

Les députés du groupe Nouveau Centre ont appelé avec vigueur à une régulation européenne efficace et à un positionnement ferme de la part du gouvernement français sur la scène européenne afin que les agriculteurs français puissent vivre de leur métier.

Dans un contexte mondial de plus en plus instable et très concurrentiel, des outils forts  de stabilisation des marchés et d’orientation des productions sont nécessaires! Ces outils sont indispensables  notamment afin d’ancrer la production développement durable. 

Ces outils le sont  d’autant plus qu’ils peuvent s’avérer plus efficaces et moins coûteux que 

les compensations attendues en cas de crise. 

Ils ont aussi souhaité replacer au centre du débat la question de la sécurité alimentaire. La politique agricole commune a ainsi été rappelée à ses origines : nourrir les Européens et assurer leur sécurité alimentaire. Le défi n’est pas anodin quand on sait que l’UE doit nourrir 200 millions de consommateurs de plus que les États-Unis  alors qu’elle dispose de deux fois moins de terres.

  

Apiculture - Frelon asiatique

Depuis plus de cinquante ans, un déclin croissant des populations d’insectes pollinisateurs a été observé dans de nombreux pays industrialisés. En France, ce phénomène constitue une préoccupation majeure pour les professionnels de l’apiculture, pour le monde agricole ainsi que pour les élus. Ainsi plusieurs députés se sont-ils regroupés en un club afin de défendre un suivi sanitaire de cette problématique de mortalité des abeilles, de favorisation de la pollinisation et de recherche appliquée. Interpellés par les apiculteurs professionnels et amateurs, les députés Nouveau Centre ont déposé une proposition de loi visant à classer le frelon asiatique comme espèce nuisible. Cet insecte introduit par inadvertance en 2004 dans le Sud-ouest est aujourd’hui un fléau qui menace à la fois les apiculteurs, la biodiversité et finalement la santé publique, comme en témoignent plusieurs décès constatés en 2011. Cet appel a été entendu, puisque le frelon asiatique est aujourd’hui considéré comme « nuisible », ce qui permet de trouver des solutions de lutte appropriées et plus efficaces.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Moïse MOREIRA
commenter cet article

commentaires