Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 19:23

Second tour de l'élection présidentielle : la position de Catherine Morin-Desailly

Au lendemain de l’annonce de François Bayrou en faveur du candidat socialiste François Hollande, compte tenu de l’importance médiatique qui lui est accordée, Catherine Morin-Desailly, Sénatrice de la Seine-Maritime tient à rappeler que cette décision ne vaut pas pour l’ensemble des centristes et des démocrates dont une grande partie d’ailleurs (appartenant au Nouveau Centre, à l’Alliance Centriste, à la Gauche Moderne et au Parti Radical) a clairement fait entendre une autre voix.

Catherine Morin-Desailly tient à préciser que la majeure partie du groupe Union Centriste et Républicaine auquel elle appartient au Sénat, a appelé, à travers la déclaration de son président François Zocchetto, à soutenir Nicolas Sarkozy pour le second tour de la présidentielle.

Elle s’étonne du choix du président du Modem qui va finalement à l’encontre même des idées qu’il a défendues durant de nombreuses années au nom des valeurs centristes dont la règle d’or... Cette décision est d’autant plus incompréhensible qu’hier encore, il critiquait très largement le projet socialiste le qualifiant d’insoutenable et d’impossible à mettre en œuvre.

Face aux défis inédits auxquels la France est aujourd’hui confrontée, lorsque l’on est leader, ce n’est pas, à tout moins, un « choix d’ordre personnel » qu’il convient de faire mais d’afficher une position claire. Comment peut-on en effet, dire que l’on va voter pour un candidat et dans le même temps s’annoncer dans son opposition ?

Pour Catherine Morin-Desailly, être centriste c’est défendre des valeurs de vérité et de cohérence, consistant à être responsable face à la situation économique difficile de la France. On le sait, le préalable indispensable au redressement de notre pays, à notre indépendance et à la défense de notre modèle social passe par des mesures courageuses et pragmatiques, et non pas, par les promesses intenables de François Hollande.

Cette ligne d’action, bien entendu, ne dédouane pas d’une vigilance toute particulière pour garantir à tous nos concitoyens un modèle de société reposant sur les valeurs de notre République. La tolérance et le respect sont aussi des valeurs que portent les centristes qui militent pour une société de la reconnaissance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Moïse MOREIRA
commenter cet article

commentaires