Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 18:12

Emploi des jeunes

Les députés du groupe Nouveau Centre ont toujours promu l’idée selon laquelle l’emploi des jeunes doit être une priorité pour notre pays, car le défi de la crise ne saura être relevé sans offrir aux jeunes la perspective d’un avenir économique meilleur, et d’un marché de l’emploi où ils ont toute leur place. C’est dans cette optique que le groupe Nouveau Centre a défendu les contrats en alternance, et particulièrement l’apprentissage, qu’il retient comme solutions efficaces pour que les jeunes puissent s’insérer dans la vie active et être rémunérés pendant leur formation. Dans ce même esprit, le Nouveau Centre estime que la taxe d’apprentissage doit être réformée et le droit des apprentis amélioré.

 

Formation professionnelle

Le Nouveau Centre a fait entendre sa voix à l’occasion de la réforme de la formation professionnelle et a fait adopter un grand nombre de ses amendements. Entre autres : la portabilité du Droit Individuel à la Formation (DIF) étendue aux salariés en CDD ; l’élargissement du champ du passeport formation, qui devient un passeport orientation et formation ouvert dès la formation initiale ; la prise en compte des modalités d’accès à la formation professionnelle dans les zones transfrontalières ; la possibilité de financer, via le fonds paritaire, des actions de formation en direction des salariés à temps partiel, et surtout des personnes éloignées de l’emploi ou ayant conclu un contrat unique d’insertion ; l’affectation des excédents financiers des OPCA au financement d’actions entrant dans le champ d’intervention du fonds paritaire ; l’affirmation du principe selon lequel l’employeur est libre de choisir l’organisme de formation auquel il confie ses salariés.

En particulier, la formation initiale différée est à nos yeux le type même de mesure concrète qui assure à chacun, la possibilité d’avoir une deuxième chance en se formant.

En ce sens, elle nous semble constituer une nouvelle sécurité pour les salariés, et aller dans le sens de cette « flexi-sécurité » que nous voulons voir se développer dans notre pays.

 

Maisons de l’emploi

Les députés Nouveau centre ont à de nombreuses reprise insisté sur le développement et la mise en place des Maisons de l’emploi. Ils ont encouragé leur création, estimant nécessaire qu’elles soient chargées de coordonner l’ensemble des actions des acteurs locaux de l’emploi sur un territoire (PLIE, Missions locales, agences locales de Pôle Emploi, communes).

 

Retraites

Sur le sujet des retraites, le Nouveau Centre porte l’idée d’une réforme systémique : un régime à la carte, individualisé.

Nous défendons le principe du « compte notionnel » tel qu’il existe en Suède où chacun reçoit tous les ans une lettre qui lui indique les droits obtenus pendant l’année écoulée et le chemin qui reste à parcourir pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Nous voulons en France un système similaire qui permettra à chacun de s’organiser pour construire sa retraite dans un temps qui n’est pas linéaire. De nombreux responsables syndicaux sont favorables à cette approche. Et nous défendons l’idée d’un régime de retraite unifié qui suppose de fondre entre eux les différents régimes actuels.

C’est pourquoi le Groupe Nouveau Centre s’est toujours engagé : pour une mise en extinction progressive des régimes spéciaux ; pour l’alignement du taux de cotisation retraite des fonctionnaires sur celui des salariés du privé d’ici 2020 ; et enfin pour une véritable convergence entre les deux systèmes pour aboutir au système unifié de la retraite par « compte notionnel ».

Concernant les mesures de solidarité, le Nouveau Centre a fait des propositions concrètes visant à améliorer la situation des personnes « polypensionnées », des veuves ainsi que des parents ayant cessé de travailler pour élever leur enfant handicapé.

 

Sécurisation des parcours professionnels

Le groupe Nouveau Centre a toujours œuvré pour la mise en place de dispositifs d’accompagnement renforcé pour des salariés les plus fragiles, et est très attaché aux mesures de sécurisation des parcours professionnels qui reposent sur un accompagnement personnalisé du salarié licencié. Aussi les députés ont-ils encouragé la création du contrat de sécurisation professionnelle qui instaure un mécanisme unique plus lisible et plus souple pour permettre une nouvelle expérience en entreprise, en direction des publics dont la situation professionnelle est fragile.

C’est la raison pour laquelle, en lien avec l’emploi des jeunes, nous avons proposé d’apporter une pierre supplémentaire à l’édifice de la sécurisation des transitions professionnelles, avec un amendement sur la création d’un crédit formation inversement proportionnel au niveau d’études atteint. Il s’agirait là d’un droit social qui dériverait non plus de l’exercice préalable d’une activité professionnelle, d’un statut, mais qui serait attaché à la personne : tout individu entrant sur le marché du travail bénéficierait de ce droit.

 

Travail dominical

À l’occasion de la discussion du texte relatif au travail le dimanche, le Nouveau Centre a posé un principe clair : le repos dominical doit rester la règle et le travail ce jour est l’exception.

C’est donc en suivant cette logique que le Groupe Nouveau Centre s’est déclaré favorable à l’extension des dérogations déjà existantes, en rappelant qu’il ne s’agissait aucunement d’une généralisation.

Les députés ont rappelé que les dérogations concernent des professions qui contribuent à ce que le dimanche reste un jour d’activité et de production de biens et de services en direction de la population.

Toutefois il a appelé le gouvernement à réaliser une nécessaire clarification des régimes dérogatoires au repos dominical. En effet, en laissant exister des contreparties différentes, accordées aux salariés selon que l’établissement relève d’une dérogation de plein droit ou d’une dérogation individuelle, cette proposition de loi laisse subsister deux catégories de salariés du dimanche.

Notre conception de la vie en société nous amène, en effet, à considérer que l’économie  doit  être  au  service  de l’Homme  et  non  l’inverse(…)  le  repos dominical fait partie des conquêtes sociales qui figurent dans notre législation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Moïse MOREIRA
commenter cet article

commentaires