Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 15:15

Depuis la fin de l'année dernière, les prix des carburants sont véritablement pris dans une spirale  haussière. Deux enjeux majeurs provoquent cette flambée : des tensions géopolitiques (Nigéria,  Soudan, Iran, …) qui maintiennent les cours du pétrole brut à des niveaux très élevés, ainsi que  l'affaiblissement de l'euro par rapport au dollar qui renchérit le coût de l'or noir une fois sa valeur  convertie dans la monnaie unique. 

Et alors que les prix des carburants représentent un sujet important en termes de pouvoirs d’achat pour les automobilistes français, cette flambée des prix a déclenché un enchainement de propositions et de contrepropositions de la part des candidats à la présidentielle. 

  

Les chiffres clés 

 

- En 2010, l'essence SP 95 a connu +11,35 % en termes de prix à la vente, +14,4% pour le Gazole. 

- Le budget « carburant » des ménages rebondit en 2010 (+14 %) à 990 €/ménage, du fait de la forte hausse du prix des carburants et bien que les voitures soient en moyenne un peu plus économes. 

- La France occupe le second rang sur le gazole derrière le Royaume-Uni où l'on observe les prix les plus bas en Europe sur les carburants, et le sixième rang sur l'eurosuper. 

- La TIPP a représenté des recettes fiscales de l’ordre de 14 milliards d’euros en 2011. 

- La consommation et la production mondiales de pétrole ont été multipliées par 3,5 entre 1960 et 2007. 

   

La position du nouveau Centre 

Le Nouveau centre s’est prononcé en faveur de deux mesures majeures : 

- Le  rétablissement de la TIPP flottante 

- La  stabilisation de la part de TIPP fixée par les régions. 

 

Le Nouveau Centre appelle également à développer une  stratégie générale de développement des sources d'énergie,  et notamment du développement des  biocarburants. 

Les biocarburants représentent à l’heure actuelle un enjeu à la fois politique et industriel. Ils 

sont une nouvelle forme d'énergie complémentaire aux combustibles fossiles, plus « respectueux » des hommes, des territoires et de l’environnement. 

 

La perspective de l'épuisement des réserves pétrolières pousse, en effet, les gouvernements à  mettre en place des politiques favorisant les ressources énergétiques alternatives.

 

Pour le Nouveau Centre, il faut continuer à promouvoir la filière industrielle du biocarburant en France, par un accompagnement fiscal approprié. 

 

Dans la logique du développement des biocarburants, le Nouveau Centre demande  la relance  de la charte E85.  En signant cette charte, les constructeurs s'engageaient à proposer en 2007 au moins un modèle de véhicule Flexfuel (véhicule à carburant modulable) à un prix comparable à la motorisation essence, et à élargir leur gamme de véhicules flexibles progressivement.  

 

Le Nouveau Centre préconise également le développement des véhicules électriques par la création d’un fonds national de déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques (voitures et deux-roues), alimenté par des contributions des constructeurs automobiles, des producteurs d’électricité et par une taxe minime sur chaque véhicule vendu.

 

Enfin et surtout, face à la précarité énergétique, le Nouveau Centre propose l’instauration

d’un tarif progressif de l’énergie, applicable aux particuliers pour protéger les plus fragiles

tout en incitant les plus aisés à réduire leur consommation d’énergie et à la rendre plus responsable.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Moïse MOREIRA
commenter cet article

commentaires